Écrit par Romain Adam   
Catégorie : Diamond League
Date de publication
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Chaque année le meeting Herculis de Monaco est un évènement très attendu dans le monde de l’athlétisme. Le plateau proposé est toujours de très haute volée. Ce sera toujours le cas cette année même s’il faut bien l’avouer certaines têtes d’affiche manquent à l’appel à l’approche des Jeux Olympiques des Londres.

L’année passée, les médias n’avaient que retenu le duel Usain BoltChristophe Lemaitre et l’accrochage entre Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi. Pourtant les conditions météos  idéales avaient également permis une splendide soirée de demi-fond, chaque course masculine s’était gagnée avec une meilleure performance mondiale de l’année à la clé.

Cette année, pour la 9ème étape de la Diamond League et 6ème étape du Pro Athlé Tour, le meeting Herculis sera la dernière grande répétition pour les athlètes avant les Jeux Olympiques, les épreuves d’athlétisme commençant le vendredi 3 août.

Le concours de perche féminine s’annonce grandiose, avec la Tsarine Yelena Isinbayeva qui connaît bien le stade Louis II pour y avoir établit ses quartiers d’entrainement  il y a quelques années. En face d’elle, la Britannique Holly Bleasdale tentera de faire le plein de confiance avant « ses » Jeux Olympiques. La Française Vanessa Boslak, troisième des derniers mondiaux en salle, essayera de retrouver les mêmes hauteurs que cet hiver. Egalement Monica Pyrek, Fabiana Murer, Svetlana Feofanova.

On assistera à un 400m de haute volé avec LaShawn Merritt, Jeremy Wariner (non sélectionné pour Londres), Kirani James et les frères Borlée.

Sur 110m haies, les américains David Oliver, Jason Richardson et Aries Merrit, ayant tous des records inférieurs à 13 secondes, se jaugeront. David Oliver semble en retrait cette année alors que Aries Merritt a couru en 12’’93 cette saison ! Garfiel Darien, vice champion d’Europe à Barcelone et Helsinki, pourrait jouer les troubles fêtes !

En demi-fond, trois athlètes au record personnel inférieur à 3’30, le champion olympique Asbel Kiprop, Amine Laalou et Nixon Chepseba seront présent. Les français Yoann Kowal et Grégory Beugnet seront également présents.

En l’absence de David Rudisha sur 800m, il faudra scruter avec attention l’état de forme d’Abubaker Kaki, peut-être le concurrent le plus à même de battre Rudisha à Londres. Attention aux tout jeunes kényans Abraham Rotich et Leonard Kosencha, et au Polonais Martin Lewandowski, aux records en moins de 1’44.

Sur le 800m féminin, Caster Semenya, qui sera porte drapeau de la délégation sud-africaine aux JO, tentera de faire mieux que ses 1’59’’18 cette saison. Maryam Jamal, Alysia Montatno et les russes se battront aussi pour la victoire.

Le 200m masculin pourrait se gagner en moins de 20 secondes avec Wallace Spearmon, Churandy Martina (au coude à coude avec Christophe Lemaitre la semaine passée à Londres) et Nickel Asmeade.

Le 3000m steeple verra une belle opposition entre Richard Mateelong et Paul Kipsiele Koech. L’an passé Brimin Kipruto avait raté ici même le record du monde pour seulement 1 centième !

Sur 100m féminin, Myriam Soumaré essayera de s’accrocher à Kerron Stewart, Lauryn Williams et Tianna Madison.

Au disque, les meilleures mondiales seront présentes, Sandra Perkovic, Nadine Muller, Yarelis Barrios et Mélina Robert-Michon.

Autres français engagés, Mickaël Hanany à la hauteur, Dimitri Bascou au 110m haies, Elodie Guégan sur 800m, la récente vice-championne du monde junior du 400m haies Aurélie Chaboudez (face à Lashinda Demus et Melaine Walker), Teresa Nzola Meso au triple saut, Tanguy Pepiot sur 3000m steeple et Ben Bassaw sur 200m.

Le meeting de Monaco est à suivre en direct de 19h55 à 22h sur Canal+ et en live sur Culture Athlé.

Vous aimerez aussi