Écrit par Culture Athle   
Catégorie : Meetings internationaux
Date de publication
Note utilisateur:  / 4
MauvaisTrès bien 

Chaque année, le meeting international indoor de Birmingham est l’une des compétitions les plus attendues. Considéré comme le meeting numéro 1 dans le monde, pas moins de 14 records du monde ont été battus depuis la première édition, par des noms prestigieux comme Michael Johnson, Wilson Kipketer, Kenenisa Bekele, Javier Sotomayor, Sergeï Bubka, Tirunesh Dibaba, Yelena Isinbayeva…

Dès les premières courses, les performances sont tombées en trombes, comme la météo à l’extérieur de la salle du NIA Birmingham. Jessica Ennis, heptahlète locale a ouvert le chemin en s’emparant de la Meilleure Performance Mondiale de l’année (MPM) sur le 60m haies avec 7’’87.

Asafa Powell l’a imité très rapidement après lors de la série 1 du 60m avec le chrono de 6’’50. Nesta Carter s’est alors empressé d’affirmer sa présence, en remportant la série 2 en 6’’51. Il fallait cependant se méfier d’un troisième Jamaïquain, en la personne de Lerone Clarke. Clarke remporte la finale en 6’’47 devant Carter, 6’’49 et Powell, 6’’50. C'est là un nouveau record de Jamaïque.

Le duel le plus attendu était sans aucun doute le duel Dayron Robles – Liu Xiang, les deux derniers champions olympiques du 110m haies ! Liu Xiang a montré une forme étincelante, en remportant la finale en 7’’41 (MPM, il avait couru en 7’’49 en série) devant Dayron Robles, 7’’50. Le coach de Liu Xiang ne s’attendait pas à le voir courir aussi vite aujourd’hui.

La perchiste britannique Holly Bleasdale a donné des sueurs froides à son public lorsqu’elle était au pied du mur après deux essais ratés à 4,52m. Elle s’est bien ressaisit en réussissant 4,70m à sa première tentative. Elle en restera néanmoins à cette hauteur avec trois échecs à 4,78m, tout comme Anna Rogowska. On ne doute pas de la forme du moment de Bleasdale après ses 4,87m à Villeurbanne. Elle avouera ne pas s'être sentie aussi bien qu’à l’habitude lors de l’échauffement.

 

Le demi-fond a été particulièrement choyé dans le pays de Seb Coe et Steve Ovett. Le 1500m féminin a fait éclaté au yeux du public britannique le talent de Genzebe Dibaba, soeur des deux médaillées olympiques Tirunesh et Ejegayehu, qui semble poursuivre la tradition familiale. Elle remporte le 1500m en 4'01''34, après avoir été la seule à suivre le rythme imprimé par la lièvre. Elle n'a pas encore 20 ans...

Le 2 miles n’est pas une course très courue mais c’est une tradition ici à Birmingham, Kenenisa Bekele avait battu le record du monde de la distance ici même en 2008 avec 8’04’’35. Indécis jusqu’au bout, c’est Eliud Kipchoge qui l’emporte en 8’07’’39 devant Mo Farah, Moses Kipsiro et Tariku Bekele. La recordwoman du monde du 3000m en salle Meseret Defar s’octroie quant à elle la MPM de l’année sur 3000m en 8’31’’56, un peu seule aux avant-postes de la course.

Sur le 1500m masculin, on attendait Bernard Lagat et Augustine Choge, ils ne feront mieux que 4ème et 6ème. C’est Nixon Chepseba qui l’emporte d’un mouchoir de poche en 3’34’’70. Sur le 800m, le Polonais Martin Lewandowski a bien cru remporter les quatre tours de piste, mais l’éthiopien Mohamed Aman le coiffe sur le fil pour un centième, en 1’45’’40 dans une course très disputée.

Notons également les victoires de l’américaine Tianna Madison sur 60m en 7’’07, du britannique J.J Jegede à la longueur avec 8,04m, de Robbie Grabarz à la hauteur avec 2,32m, de Nigel Levine profitant de la chute de Nery Brenes dans les 20 derniers mètres, complètement lactique.

 

Globalement, l’Aviva Grand Prix 2012 a été d’une densité impressionnante et reste fidèle à sa réputation de meeting de tout premier ordre. Un meeting pas forcément très connu en France, mais qui mérite vraiment le déplacement !

Vous aimerez aussi