Une finale du 800 mètres plus ouverte que jamais

Date de publication
Écrit par Culture Athle   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 2
Pierre-Ambroise Bosse sur le podium comme lors des championnats d'Europe à Helsinki ?

En l’absence du Kenyan David Rudisha, champion olympique et du monde en titre et recordman du monde du 800m, à cause d’une blessure au genou, la finale du 800m s’annonce plus ouverte que jamais ! Une seule et unique certitude, ce sera un podium totalement inédit puisqu’aucun des finalistes à Moscou n’a déjà remporté une médaille en championnats du monde en plein air ou aux Jeux Olympiques.

Retrouvez la start-list de cette finale du 800m des championnats du monde :

Couloir
Athlète
Pays
SB 2013
PB
1
GBR
1:44.85
1:43.77
2
POL
1:44.20
1:43.84
3
USA
1:43.67
1:42.95
4
DJI
1:43.63
1:43.63
5
USA
1:43.27
1:42.82
6
ETH
1:43.33
1:42.53
7
KSA
1:44.10
1:44.10
8
FRA
1:43.76
1:43.76

Lire la suite : Une finale du 800 mètres plus ouverte que jamais

Finale de la perche hommes: Tintin au pays des soviets

Date de publication
Écrit par Ivan Moreau   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 1

Grosse attente pour la perche française cette année à Moscou, avec, espérons le, le premier titre français en championnats du monde extérieur en trente ans d’existence.

Renaud Lavillenie arrive au bord de la Moskova en terrain (presque) conquis cette année avec une régularité et une capacité à monter haut qu’aucun de ses adversaires n’a semblé pouvoir tutoyer cette saison. Oublié le mauvais souvenir de son record refusé à 6m07 cet hiver aux championnats d’Europe, ses dernières sorties au Stade de France et au meeting Diamond League de Londres en font LE favori de ces championnats. Les qualifications ayant délivré leur verdict ce concours comprendra ainsi 2 français avec les deux frères Lavillenie, les trois allemands qui ont fait le carton plein, ainsi que 8 autres concurrents (voir plus bas) ayant passé ce cut toujours délicat des qualifications. Un seul russe sera présent : loin est le temps où l’école soviétique régnait sur ces championnats du monde…

Trente ans de mondiaux : Bubka bien sûr

Surprise des premiers championnats du monde de l’histoire à Helsinki en 1983, Sergei Bubka y remporte à 19 ans , le premier de ses six titres consécutifs, empêchant l’accès à la plus haute marche du podium à tout autre vainqueur pendant près de 16 ans ! Moins heureux en compétition olympique il n’aura laissé que des miettes à ses contemporains lors de ces championnats et plus encore aura permis à l’école soviétique d’assoir sa suprématie sur ces championnats.

Si l’on compte ainsi les athlètes ayant changé de nationalité après l’éclatement de l’empire soviétique, c’est la moitié des podiums (1) de ces championnats qui ont été moissonnés faucille à la main !

De 1 à 9 nations titrées : vers une mondialisation de la perche

Ces 50 % cachent cependant une toute autre réalité, plus contemporaine. En effet si on dénombre désormais 17 pays au tableau des médailles, on doit chercher avec attention pour trouver depuis dix ans un seul russe sur un podium mondial, tandis que la perche féminine russe prenait quant a elle son envol avec Feofanova et plus encore Isinbayeva .

Du vainqueur "surprise" comme l’italien Gibilisco en 2003 au plus attendu Australien Steven Hooker en 2011, c’est ainsi 8 nationalités différentes qui se sont partagées le gateau des titres mondiaux avec la fin de règne de l’ogre de Donetsk.

Par ailleurs a l’instar de la finale 2013 qui s’annonce, on retrouve désormais des asiatiques ou autres américains du sud dans le top niveau mondial, le continent africain bénéficiant depuis longtemps de l’exception « culturelle » de l’Afrique du sud pour apparaitre même dans le tableau des médailles en 2003 via Okker Brits titulaire d'un record d'Afrique à 6m03.

La France attend son heure

Nation forte de la perche, école réputée dans le monde entier, la perche française aura brillée aux jeux olympique sur ces trois décennies avec pas moins de trois titres et autant de grands champions (Quinon 1984 - Galfione 1996 - Lavillenie 2012).

Elle présente en revanche un bilan mitigé en championnats du monde. Sans or notamment, elle occupe ainsi la deuxième place à la table des médailles , loin derrière le pays hôte de cette édition. On ne retrouve ainsi qu’un Thierry Vigneron solide dauphin à Rome en 1987 ou Jean Galfione, 3e en 1995 un an avant son sacre olympique, puis il faut attendre 12 ans et six éditions pour voir Romain Mesnil sur la 2e marche du podium d’Osaka, performance qu’il renouvellera deux ans plus tard à Berlin au nez et à la barbe de son encore jeune coéquipier Renaud Lavillenie.

Favori en 2011, celui-ci doit se contenter de la 3e place à Daegu dans un concours hold up où la victoire s’offre au Polonais Wojciechowski, 9e champion du monde de la série.

Nul doute que notre champion olympique en titre mettra toute son énergie et expérience acquise depuis Berlin et Daegu pour convertir son bronze en or. Il réussirait ainsi le doublé JO-Championnat du Monde que seul le maitre Bubka a réalisé jusqu’ici (1992-1993)

Verdict lundi 12 aout...

Les qualifiés pour la finale

athlete

pays

perf en qualif

Jan Kudlicka

CZE

5.65

Malte Mohr

GER

5.55

Konstadínos Filippídis

GRE

5.55

Seito Yamamoto

JPN

5.55

Alhaji Jeng

SWE

5.55

Raphael Holzdeppe

GER

5.55

Valentin Lavillenie

FRA

5.55

Changrui Xue

CHN

5.55

Sergey Kucheryanu

RUS

5.55

Renaud Lavillenie

FRA

5.65

Brad Walker

USA

5.55

Augusto de Oliveira

BRA

5.55

Björn Otto

GER

5.55

(1) 6 titres et 16 podiums pour l’URSS, la Russie, l’Ukraine et le Kazakhstan, auquel on peut rajouter 1 titre et 3 podiums acquis par Markov (Australie) et Averbuck (Israel).

 

Perche Feminine : Clap de fin pour la tsarine

Date de publication
Écrit par im   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 4

Concours de la perche féminine: Moment très attendu en Russie avec Elena Isinbayeva en quête d'une dernière victoire en championnat international. Culture Athle a interrogé Damien Inocencio sur les enjeux de cette épreuve...

 
 

"Pour la perche fille il y a beaucoup d'intérêt cette année. C'est en effet une période charnière. Isinbayeva à domicile, fait son jubilé en grandes pompes.

A 31 ans elle a annoncé sa fin de carrière après ces championnats et sans doute si elle n'est pas blessée sera t'elle candidate au titre dans le stade Luzhniki de ses débuts. Petite incertitude cependant car on l'a peu vue en compétition cette année : victorieuse à Shanghai en début de saison malgré une douleur au tendon d'achille, elle ne s'est représentée en compétition qu'à Ostrava puis aux championnats de Russie fin juillet.

La championne olympique en titre Jennifer Suhr, a fait elle un gros saut à 5m00 cet hiver. Plutôt régulière à 4m80 elle sera encore une fois redoutable.

On peut extraire aussi Silva la cubaine qui détient les cinq meilleures performances estivales de l'année et sera en toute logique, la favorite "statistique" de ce concours.

Après derrière, tout sera ouvert car toutes les filles se tiennent en 15 cm et les pronostics pourront peut être s'affiner après les qualifs. Certaines tôlières pourraient être en difficulté comme la brésilienne Murer et l'allemande Spigelburg et ainsi se faire chahuter par des petites jeunes qui montent comme la jeune russe Angelina Zhuk-Krasnova championne d'Europe espoir cette année avec 4m70. 

Une chose est sure la perche féminine va voir un renouvellement de son élite mondiale dans les 3 prochaines années avec quelques anciens grands noms des podiums mondiaux qui devraient passer la main : Pyrek à déjà arrêté en début d'année, Feofanova ne se remet pas de sa blessure des JO, Izi arrête et Rogowska est en plein déclin

Un pan d'histoire de la perche féminine à elles seules ! "

 

Quelques infos pratiques pour suivre cette épreuve


=> Qualifications : dimanche 11 aout : 17h10
Barre qualificative: 4m60

=> Finale : mardi 13 aout :  17h35
 
=> Starts lists : http://www.iaaf.org/competitions/iaaf-world-championships/14th-iaaf-world-championships-4873/results/women/pole-vault/qualification/series

=> Bilan mondial 2013 : http://www.iaaf.org/records/toplists/jumps/pole-vault/outdoor/women/senior/2013

 

Note utilisateur:  / 18

Suivez le guide Usain Bolt pendant les championnats du monde

Les championnats du monde d’athlétisme de Moscou sont l’évènement phare de la saison athlétique. On retrouvera notamment Usain Bolt, Mo Farah ou encore Renaud Lavillenie. A ne manquer sous aucun prétexte !

Retrouvez le programme avec les horaires aux heures françaises, pour connaître l’heure de Moscou, il faut ajouter 2 heures. Ainsi pour la finale du 100m hommes, il sera 19h50 en France et 21h50 à Moscou.

Les championnats du monde d’athlétisme 2013 seront retransmis sur France Télévision, à voir ici en streaming.  

Lire la suite : Les championnats du monde d’athlétisme de Moscou, demandez le programme !

Présentation des meilleurs atouts français aux mondiaux de Moscou

Date de publication
Écrit par Culture Athle   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 1

Les championnats du monde d’athlétisme débutent samedi pour 8 jours de compétitions où près de 2000 athlètes venus de 206 pays s’affronteront, un record ! La délégation française a dévoilé un jeu complet de 52 athlètes, l’occasion de passer en revue les plus belles cartes de l’équipe de France en Russie.

Des rois en quête de nouveaux royaumes

Nos quatre rois ont tous dominé l’Europe un jour, le monde en hiver voire même l'Olympe pour Renaud. Nos quatre souverains n'ont toutefois jamais imposé leur hégémonie sur le monde en été, il s'agit donc d'un nouveau territoire à conquérir !

Renaud Lavillenie

Champion olympique du saut à la perche l’an passé à Londres, il ne manque à Renaud Lavillenie plus que le titre de champion du monde en plein air pour étendre son royaume à la perche tout entière. Jugez plutôt, il vient à Moscou avec la couronne de champion olympique, de champion du monde en salle et de champion d’Europe en salle et en plein air. Qui plus est, Renaud arrive bien armé en Russie avec ses 6m02 et ses 6 sauts à plus de 5m92 cette année. Ses trois poursuivants, les Allemands Raphael Holzdeppe (5m91), Björn Otto (5m90) et Malte Mohr (5m86) pourront se prévaloir d’une supériorité numérique et tenteront de faire vaciller le roi Renaud. Mais le français pourra aussi compter sur la présence de son frère Valentin, successeur de la lignée Lavillenie, auteur d’un saut à 5m65 cette année.

Le 3000m steeple est une propriété inaliénable des coureurs kenyans depuis 1991 et un certain Moses Kiptanui ! Ezekiel Kemboi en est le dernier souverain, sacré double champion olympique et double champion du monde en titre. Mais Mahiedine Mekhissi-Benabbad, après sa deuxième place à Londres l’an passé, se verrait bien monter sur la plus haute marche du podium et contester l’hégémonie kenyane après son record d’Europe en 8’00’’09, acquis il y a tout juste un mois à Paris derrière un certain… Ezekiel Kemboi ! Rêvons même d’un match France – Kenya en finale puisque Yoann Kowal et Nouredine Smail, avec respectivement 8’12’’53 et 8’15’’89, sont placés dans le top 12 mondial à 3 par pays.

Quoi de plus beau qu’une bataille qui se gagne à quatre ! Le relais 4x100m conserve toujours une part aléatoire et les quatre mousquetaires français s’en sont parfois très bien tiré comme lors de leur victoire en 2005 ou de leur seconde place à Daegu en 2011. Les français arrivent même certainement plus fort qu’à Daegu d’un point de vue individuel. En effet Jimmy Vicaut est descendu pour la première fois de sa jeune carrière sous les 10 secondes lors des championnats de France le 13 juillet à Paris (9’’95 en série et en finale), ce qui le place à la cinquième place des engagés sur la ligne droite après les contrôles positifs d’Asafa Powell et Tyson Gay. Christophe Lemaitre courra, comme Jimmy, sur le 100 et le 200m et c’est sur cette deuxième distance qu’il possède les meilleures chances de podium, avec ces 20’’07 cette année et ne l’oublions pas sa médaille de bronze à Daegu. En véritable compétiteur, Christophe Lemaître aura à cœur de briller lors de ces championnats !

Teddy Tamgho est de retour ! Après avoir été éloigné des pistes pendant 20 mois suite à une blessure à la cheville, le Français n’était pas prêt d’abdiquer ! Il veut même retrouver au plus vite les joies d’un podium international. Justement, ses derniers championnats internationaux s’étaient soldés par un titre européen et un record du monde en salle (17m92), chez lui dans son Palais Omnisport à Paris-Bercy en 2011. Le Francilien a sauté cette année à 17m47 (troisième meilleure performance mondiale de l’année au triple saut) ce qui fait de lui un prétendant au trône ! Et ce sera le redoutable Américain Christiane Taylor qu’il faudra faire vaciller, le champion olympique et champion du monde sortant. Un autre français sera à surveiller de près en la personne de Yoann Rapinier (17m45).

Lire la suite : Présentation des meilleurs atouts français aux mondiaux de Moscou

Plus d'articles...

  1. Un 14 juillet bleu blanc rouge au mondiaux junior de Barcelone
  2. Tour d'horizon de la sélection française aux championnats du monde junior
  3. Les mondiaux en salle d'Istanbul, une belle réussite !
  4. Une sélection française resserrée pour les mondiaux d'Istanbul
  5. Meilleurs voeux 2015, en photos !
  6. La France absente des épreuves d’athlétisme aux Universiades
  7. L'ultime prouesse de Marion Joly-Testault
  8. Live : Le meeting international indoor de Birmingham toujours aussi attendu !
  9. Usain Bolt et Allyson Felix athlètes de l'année 2012
  10. Un week-end riche en performances
  11. Salim Sdiri, le coup de Javelot dans le dos
  12. Des trombes de performances à l'Aviva Grand Prix de Birmingham
  13. Les amoureux de l'athlé avaient rendez-vous à Liévin
  14. INSA Perch'formance 2012 - Holly Bleasdale s'envole à 4,87m !
  15. Du spectacle en prévision au Meeting National de l’Est Lyonnais
  16. Le demi-fond à la fête au meeting de l’Est-Lyonnais
  17. Le meeting indoor de Bordeaux en demi-teinte
  18. Capitale Perche 2013 : Les minimas européens pour Renaud Lavillenie, Eloyse Lesueur et Dimitri Bascou
  19. La Course de l'Escalade, un évènement à ne pas manquer !
  20. Inauguration de la Halle Stéphane Diagana à Lyon
  21. Des championnats de France de relais de haute volée !
  22. Les interclubs, un moment de fête très attendu
  23. Record du monde : Christophe Lemaitre sur 250m !
  24. Rentrée estivale de Christophe Lemaitre en 10''45
  25. Un joli spectacle dans les rues roannaises
  26. Photos des France de 10km à Roanne
  27. Championnats de France Elite en Salle 2012 (Jour 2)
  28. Championnats de France Elite en Salle 2012 (Jour 1)
  29. Le film Free to Run : liberté, égalité, course à pied
  30. Combien de temps pourriez-vous suivre le recordman du monde du marathon ?
  31. Christophe Lemaitre et Thomas Voeckler en duel en marge du marathon de Paris !
  32. Résultats du semi-marathon international de Lille Métropole 2012
  33. La barrière mythique des 2 heures au marathon : un rêve bientôt réalité ?
  34. Revivez en images les France de cross 2014 !
  35. Le cross-country de retour aux Jeux Olympiques ?
  36. Revivez en images les France de cross 2013 !
  37. Les interrégionaux Centre-Est de cross-country en images
  38. Une équipe de France Espoirs aux anges après sa victoire aux Europe de cross
  39. Revivez en images les France de cross 2012 !
  40. Magali Bernard et Florian Aureille, les deux ailes d'un même oiseau
  41. La splendide résurrection de Clémence Tavernier
  42. Championnats de France de cross 2012 + résultats concours pronostics
  43. Concours de Pronostics - France de cross 2012
  44. Cross-Country, cap au Sud-Est, Zoubaa et Bardelle victorieux !
  45. Live commenté France Elite en salle 2012
  46. Quand Guillaume Adam affole les chronos sur 1500m
  47. La belle aventure continue pour la Bressane Carole Taponard
  48. Vidéo du 1500m des championnats de France Elite en salle 2013
  49. L’irresistible ascension de Guy-Noel Rouania
  50. Les trente glorieuses de l'Athlé Saint-Julien 74