Un 14 juillet bleu blanc rouge au mondiaux junior de Barcelone

Date de publication
Écrit par Romain Adam   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 0

Les championnats du monde junior à Barcelone, du 10 au 15 juillet 2012, ont été une belle satisfaction côté français.

Cocorico ! Le 14 juillet a été une véritable fête pour les Françaises. Au marteau, Alexandra Tavernier et Alexia Sedykh se sont offert un magnifique doublé bleu blanc rouge. Le titre de championne du monde revient à l’Annécienne Alexandra Tavernier, avec 70,62m et un record de France à la clé ! « C’est merveilleux. Je crois que ce jour-là restera graver dans ma mémoire. C’est tout simplement énorme. Je ne pensais pas réussir un jet comme celui-là. Je ne réalise pas encore ».

Alexandra Tavernier, championne du monde junior / ©David Ramos

Alexia Sedykh monte sur la 2e marche du podium avec 67,34m. La Française est la fille du recordman du monde du lancer du marteau Yuriy Sedykh et de la recordwoman du monde du poids Natalya Lisovskaya. Ses parents ont concouru pour l’union soviétique dans les années 80 mais vivent désormais à Paris. Alexia était devenu championne olympique de la jeunesse à Singapour en 2010.

Alexia Sedykh, vice championne du monde / ©David Ramos

L’autre performance de la journée dans le camps français est à mettre à l’actif d’Aurélie Chaboudez qui fut elle aussi championne olympique de la jeunesse en 2010. Tout comme Alexia Sedykh, elle devient vice championne du monde junior, sur le 400m haies en 57’’14 et s’empare du même coup du record de France. Le titre revient à la Jamaïcaine Janieve Russel en 56’’52. Aurélie sait se transcender en championnat, car là encore, comme en 2010, elle n’était pas dans les tous premiers temps des engagées. Un mental qui caractérise les plus grands champions !

Le 12 juillet, Wilhem Belocian avait lancé la France sur de bons rails, en remportant la médaille de bronze du 110m haies (99cm) avec un chrono de 13’’29 derrière le Cubain Yordan O’Farrill (13’’18) et l’Australien Nicholas Hough (13’’27). Il améliore de nouveau le record de France, après ses 13’’30 en série. « Je suis troisième comme l’année dernière, sauf que là c’est un niveau encore plus élevé. Je suis fier mais un peu déçu aussi car j’ai fait des erreurs techniques. Si j’avais reproduit la course de la demi-finale je pense que j’aurais pu faire au moins deuxième et rivaliser avec le cubain. J’étais super bien à l’échauffement. Je pense que mes erreurs proviennent du stress et d’un peu de précipitation aussi. »

Notons également les autres belles performances réalisées par les Français :
- Dior Delophont, 5e à la hauteur (1,85m)
- Ruben Gado, 7e au décathlon (7498 points)
- Thibaut Boisseau, 7e du saut à la perche (5,30m, record personnel)
- Guy-Elphege Anouman, 11e à la longueur (7,27m après avoir sauté 7,73m en qualification)
- Liv Westphal, 11e au 3000m (9’24’’10)

Parmi les 177 autres nations participantes, le public barcelonais a pu assister à de très grosses performances :
- Le Britannique Adam Gemili au 100m avec 10,05m (0,1m/s)


- Le Néo-Zélandais Jacko Gill au lancer du poids avec 22,20m
- Le Russe Sergey Morgunov à la longueur avec 8,09m (lui-même recordman du monde avec 8,35m)
- Le Qatari Ashraf Amgad Elseify au marteau avec 85,57m (record du monde)
- Le Kényan Conselus Kipruto au 3000m steeple avec 8’06’’10
- Le 4x100m américain en 38’’67 à un centième du record du monde (Hill Tyreek, Bailey Aldrich, Delaney Arthur, Ernest Aaron)
- La Suédoise Angelica Bengtsson à la perche avec 4,50m (elle-même recordwoman du monde avec 4,58m)


- La Suédoise Sofi Flinck au javelot avec 61,40m
- L'Italienne Alessia Trost à la hauteur avec 1,91m
- La Bahaméenne Anthonique Strachan sur 200m en 22’’53 (+0,2m/s)

Retenez bien leurs noms, il y aura parmi eux de futurs grands champions !

Tour d'horizon de la sélection française aux championnats du monde junior

Date de publication
Écrit par Culture Athle   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 2

Championnats du monde junior d'athlétisme de Barcelone du 10 au 15 juillet 2012

La 14e édition des championnats du monde junior d’athlétisme 2012 aura lieu du 10 au 15 juillet à Barcelone, dans le stade olympique qui avait si bien réussi aux Français lors des championnats d’Europe de 2010. La sélection française a été dévoilée le 26 juin par la Fédération Française d’Athlétisme.

Composée de 33 athlètes, cette délégation française est l'une des moins importantes de l’histoire de ces championnats. Elle comprend ainsi dix-neuf garçons pour quatorze filles.

Présentation de cette sélection française et de ses meilleures chances de médailles à travers l’analyse des bilans mondiaux (1) à deux athlètes par pays, conditions de participation maximale pour chaque pays.

Coté masculin, la sélection est composée de :
- 8 athlètes qui ont réalisé les minimas FFA, ceux là apparaissent bien classés dans les bilans 2012 sur 200m, 3000m steeple, 110m haies, à la perche, au marteau et au décathlon.
- 3 athlètes qui n'ont pas réussi les minimas mais rentrent dans le top 16 à 2 par pays sur 100m, 5000m et à la perche.
- 4 athlètes au-delà du top 16, entre la 17 et la 21ème place au bilan à 2 par pays.
- 4 autres athlètes composent le collectif du relais 4x100 mètres.

Au niveau des chances de médailles chez les garçons, elles semblent pour l’heure relativement limitées. Wilhem Belocian est le mieux placé au bilan mondial à 2 par pays, il est classé 8ème sur 110 mètres haies (13''63) et pourrait se rapprocher de la 3e place déjà conquise l’année passé chez les cadets. A noter que Wilhem est encore cadet.
Mickael Zeze, également 3e à Lille en 2011, est seulement 12e au bilan mais il arrive à Barcelone avec le même chrono de 20''83 qui avait permis à Christophe Lemaitre de devenir champion du monde junior en 2008.
Le relais 4x100m français a une carte à jouer même si les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Jamaïque et le Japon semblent nettement au dessus tant sur la base des performances individuelles de leurs meilleurs éléments que sur les temps des différents 4x100m courus cette année.
N’oublions pas également les chances du coureur de 3000 mètres steeple Djilali Bedrani qui avec ses 8’42’’67 a battu le record de France Junior de la spécialité.

A Moncton, lors des derniers championnats du monde junior, les garçons s’étaient distingués avec les titres mondiaux de Pascal Martinot Lagarde sur 110 mètres haies (13’’52), de Kevin Mayer au décathlon (7928 poiunts) et la médaille de bronze de Jimmy Vicaut sur 100 mètres (10’’28) (2). Réussiront-ils aussi bien cette année ?

Coté féminin, nous avons :
- 7 athlètes qui ont réalisé les minimas FFA, elles auront de très belles cartes à jouer sur 800m, 3000m, 400m haies, à la hauteur, au marteau et à l’heptathlon.
- 7 athlètes (dont deux cadettes 2) au-delà du top 16, entre la 19 et la 25ème place.

Petite particularité sur le 10 000m marche, les deux athlètes ne sont pas très bien placées au bilan sur 10 000m mais apparaissent en revanche à la 18ème et à la 22ème place sur le 10km marche.

Au niveau des chances de médailles, les filles sont nettement mieux placées que les garçons. Alexandra Tavernier est en tête du bilan mondial junior au lancer de marteau grâce à son record de France (68m44) devant Alexia Sedykh troisième (67m57) et championne des Jeux olympiques de la jeunesse en 2010 à Singapour.
Aurélie Chaboudez, également championne olympique de la jeunesse sur 400m haies, se placerait aujourd’hui à la deuxième place mondiale avec son record personnel (57’’35). Sa référence de l’année de 57’’99 la classe septième mais gageons que sa préparation la verra elle aussi se rapprocher du podium à Barcelone.
Petit coup de cœur également pour Liv Westphal l’étudiante aux Etats-Unis dont les progrès se sont concrétisés par de très bons chronos outre atlantique dans le contexte fortement concurrentiel des compétitions universitaires américaines.

Qui de ces filles succèdera au 4x100m argenté de 2006, dernière médaille française féminine aux championnats du monde junior, après 6 ans de disette (3) ?

Réponses à partir du 10 juillet. Allez les bleus !

Mickael Zeze sur les traces de Christophe Lemaitre ? Ici lors des championnats de France Elite à Angers (2ème à droite) - Photo Culture Athle

Vous trouverez ci-dessous les tableaux récapitulatifs des performances analysées, discipline par discipline, à partir du bilan mondial junior à deux par pays. 

Discipline Minima FFA Top 16 à 2 par pays Place au bilan à 2 par pays du/des qualifié(s) Place au bilan à 2 par pays du premier non-qualifié
Femmes
100m 11''64 11''53 27 (Akakpo : 11''71)
200m 23''84 23''57 31 (Ntiamoah : 24''03)
400m 53''72 53''47 Au-delà du top 100 (Chaboudez : 55''68)
800m 2'05''60 2'04''85 19 (Lamote : 2'05''23) et 25 (Laplace : 2'05''81) Au-delà du top 100
1500m 4'19''40 4'20''55 41 (Westphal : 4'26''64)
3000m 9'26''67 9'26''80 15 (Westphal : 9'26''57) Au-delà du top 100
5000m 16'17''80 16'24''17 19 (Westphal : 16'30''48)
3000m steeple 10'35''19 10'25''48 Au-delà du top 100
100m haies 13''61 13''66 39 (Chaboudez : 13''98)
400m haies 59''45 59''14 7 (Chaboudez : 57''99 / PB 57''35 : 2ème) et 25 (Huze : 59''67)
hauteur 1,82 1,84 10 (Delophont : 1m86) 27 (Gicquel : 1m80)
perche 4,00 4,00 32 (Hansmann et Sauzedde : 3m80)
longueur 6,30 6,32 29 (Combettes : 6m15)
triple saut 13,26 13,09 22 (Diallo (cadette 2) : 12m88 / PB 12m97) 23 (David (minime 2) : 12m86)
poids (4kg) 15,36 15,10 Au-delà du top 100 (Pierre Louis : 13m41)
disque (1kg) 51,52 51,31 Au-delà du top 100 (Herelius : 44m86)
marteau (4kg) 59,12 62,03 1 (Tavernier : 68m44) et 3 Sedykh (67m57)
javelot 53,30 52,69 19 (Alais : 52m29 / PB 53m54 : 12ème) et 23 (Nicollin (cadette 2) : 51m21)
heptathlon junior 5234 5374 18 (Arteil : 5319 pts)
10000m marche 48'07''0 48'53''06 voir 10km marche
10km marche 47'56 18 (Tissot 48'19) et 22 (Mellado : 48'45)
Hommes 
100m 10''43 10''46 13 (Zeze : 10''44 / mais fera le 200m) et 16 (Chalus : 10''46) 32 (Gusto : 10''56)
200m 21''02 20''91 12 (Zeze : 20''83) et 26 (Romain : 21''20)
400m 46''67 46''67 37 (Jordier : 47''33)
800m 1'49''00 1'48''33 33 (Manceaux : 1'49''58)
1500m 3'42''90 3'44''40 24 (Barrer : 3'46''50)
5000m 14'04''77 14'20''40 12 (Barrer : 14'09''00) Au-delà du top100 mondial (Habjaoui : 14'46''50)
10000m 30'18''30 30'40''20 Au-delà du top100 mondial
3000m steeple 8'57''61 8'58''48 9 (Bedrani : 8'42''67) et 10 (Detre : 8'47''05)
110m haies (0,99) 13''78 13''75 8 (Belocian : 13''63) et 18 (Sielele : 13''78)
400m haies 51''42 51''63 29 (Martin : 52''36)
hauteur 2,18 2,16 19 (Rotardier : 2m15 / PB 2m20 : 6ème) 37 (Benzamia et Ahouansou : 2m10)
perche 5,20 5,10 11 (Boisseau : 5m21) et 16 (Chapelle : 5m10)
longueur 7,65 7,59 17 (Anouman : 7m56) et 18 (Muller : 7m55)
triple saut 15,88 15,75 27 (Cretinoir : 15m52)
poids (6kg) 18,82 18,94 20 (Vain : 18m78) 47 (Allen : 16m81)
disque (1,75kg) 59,22 57,36 23 (Allen : 56m03)
marteau (6kg) 69,08 71,08 21 (Nabialek : 69m33) 41 (Ingelaere : 63m50)
javelot 71,69 71,53 57 (Reboah : 64m05)
decathlon junior 7186 7220 13 (Gado : 7278pts) Au-delà du top18 arrêté à 7193pts (Ako bienes : 7076pts)
10000m marche 43'03''00 42'30''60 Au-delà du top20 arrêté à 42'43''71 (Quinion : 45'20''80)
Relais 4x100m 9 (40''00)

Pour info également, la Fédération Française d’Athlétisme avait fixé les conditions suivantes pour établir sa sélection (source FFA)

« Pour être sélectionnables, les athlètes devront avoir réalisé les minima FFA entre le 1er janvier 2012 et le 24 juin 2012 et être en règle avec toutes les modalités du suivi médical obligatoire.

Le DTN prononcera la sélection, après consultation du comité de sélection, dans la limite de 2 athlètes par épreuves, parmi les athlètes ayant réalisé les minima FFA et ayant participé impérativement aux championnats de France élite ou au meeting de Mannheim ou à une épreuve spécifiquement désignée par la DTN aux fins de la sélection à ces championnats du Monde : Hauteur H et F le 8 juin au meeting de Pierre-Bénite (R-A)

Un complément de sélection pourra être effectué par le DTN, après consultation du Comité de sélection, parmi les athlètes ayant réalisé les minima IAAF, consultables sur le site  http://www.iaaf.org/Mini/WJC12/Standards/Standards.aspx) et participé aux épreuves de référence, en fonction de leur classement dans les bilans mondiaux au soir du dimanche 24 juin. »

Les minima FFA étaient normalement basés sur le top 16 mondial à 2 par pays de l’année 2011 et de ce fait relativement difficiles.

A noter que la Grande-Bretagne avait également durci les minimas pour sa sélection et ceux-ci étaient plus ou moins similaires aux minima FFA (modalités de sélection pour la fédération britannique). Leur sélection a été annoncée et elle est composée de 43 athlètes ayant tous réalisé les minimas UKA. En 2010, la Grande-Bretagne avait remporté 8 médailles.



(1) Sources statistiques : All Athletics (http://www.all-athletics.com), l’un des sites références des statistiques mondiales en athlétisme, avec les bilans arrêtés au 24 juin, date butoir pour réaliser les minimas. Pour évaluer la fiabilité et l’exhaustivité de ces données connues sur un délai relativement court, nous les avons comparés avec celles de l’IAAF qui elles ne fournissent que les 20 meilleures performeurs environ. Au vu de ces comparaisons l’indice de confiance pour les meilleures performances étudiées reste satisfaisant.

(2) Les français aux championnats du monde juniors, historique et participations, source commission documentation et histoire de la FFA (historique des français aux championnats du monde junior)

(3) La France compte des médaillées de renom à ces championnats du monde parmi lesquelles, Sylviane Felix et Muriel Hurtis toutes deux titrées sur 200m en 1996 et 1998 et médaillées plus tard aux championnats du monde senior de Paris 2003.

Source commission documentation et histoire de la FFA (listes des français médaillés)

Les mondiaux en salle d'Istanbul, une belle réussite !

Date de publication
Écrit par Romain Adam   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 1

Istanbul accueillait ce week-end les championnats du monde d’athlétisme en salle. Istanbul, à la fois connue pour ses lieux culturels comme Sainte-Sophie ou la Mosquée Bleue, est également une ville passionnée par le sport. Eperdument amoureux du football, presque chaque Stambouliote supporte Galatasaray, Fenerbahçe ou Beşiktaş. Istanbul est d’ailleurs candidate pour accueillir les Jeux Olympiques de 2020.

Pour les mondiaux en salle, la ville arborerait fièrement les affiches de l’évènement. La salle d’Atakoy, flambant neuve, a accueilli près de 7500 spectateurs lors des deux derniers jours, avec parmi eux deux rédacteurs de Culture Athlé. Nous allons vous faire revivre ces championnats, à travers les résultats marquants et nos photos personnelles.

Le vendredi, une multitude de séries se déroulaient. Seul le poids masculin et le pentathlon féminin ont décerné des médailles. Avec 22 mètres tout pile, l’Américain Ryan Whiting remportait l’or au poids, dans un concours où tous les lanceurs ont dépassé les 20 mètres. 

Au pentathlon, la Britannique Jessica Ennis, pour moins de 50 points voient l’Ukrainienne Natalia Dobrynska devenir championne du monde et même recordwoman du monde avec 5013 points (60m haies : 8’’38 ; hauteur : 1,84m ; poids : 16,51m ; longueur : 6,57m ; 800m : 2’11’’15).

Les épreuves combinées à la fête

Le samedi, sur heptathlon masculin, l’Américain Ashton Eaton a parachevé son chef d’œuvre, débuté vendredi. Jamais inquiété pour le titre, il a même remporté chaque épreuve et écœuré la concurrence. Avec 6645 points (60m : 6’’79 ; longueur : 8’’16 ; poids : 14,56m ; hauteur : 2,03m ; 60m haies : 7’’68 ; perche : 5,20m ; 1000m : 2’32’’77), il bat le record du monde et relaie le second à 574 points, du jamais vu !

Renaud Lavillenie, bien que blessé il y a encore deux mois à la main, devient champion du monde pour la première fois de sa carrière. Il avouera que cette victoire est la plus belle de sa carrière, surtout après les difficultés qu’il a connu cet hiver. A 5,90m, Renaud Lavillenie prend l'avantage en passant au deuxième essai. Björn Otto rate lui ses trois tentatives et Brad Walker garde un dernier essai pour tenter le tout pour le tout. Le Français franchit 5,95m dès le premier essai et oblige Walker à tenter les 6,00m pour son ultime tentative. Walker ne réussira pas son pari et le français devient champion du monde ! Renaud Lavillenie fait retentir la Marseillaise dans le stade et espère réédite cet exploit cet été pour les JO de Londres.

La hauteur féminine a connu une issue très serrée. L’Américaine Chaunté Lowe l’emporte avec 1,98m et cinq de ses poursuivantes franchissent 1,95m. Il aura donc fallu départager ces athlètes aux essais. Et là surprise trois athlètes rendent exactement la même copie ! Comme le prévoit le règlement, la Russe Anna Chicherova, l'Italienne Antonietta Di Martino et la Suédoise Ebba Jungmark se voient remettre toutes les trois la médaille d’argent, au dépen de Tia Hellebaut et Ruth Beitia. Rappelons que le système de barrage en cas d'égalité parfaite ne s'applique que pour la médaille d'or.

Sur le 1500m masculin, nous assistons à une course tactique. Le Marocain Abdalaati Iguider mène les premiers 1000m en 2’39 puis le Turc d’origine kényane Ilham Tanui Özbilen attaque franchement devant un public tout acquis à sa cause. Au coude à coude, le Turc ne veut rien céder mais n’empêchera pas le Marocain de le passer dans l'ultime ligne droite, en 3’45’’21 contre 3’45’’35 !

Enorme impression de Sally Pearson sur le 60m haies, elle relaie la seconde à 21 centièmes et l’emporte en 7’’73, à cinq centièmes du record du monde de Susanna Kallur. On voit mal qui pourrait inquiéter l’Australienne cet été aux JO de Londres.

Egalement la nette victoire, de près d’une seconde, de Sanya Richards en 50’’79 sur 400m. Les séries et demi-finales s’étaient couru le vendredi à 10 heures d’intervalle. L’enchaînement de trois courses en deux jours a été particulièrement difficile pour les coureuses et coureurs de 400m. Chez les hommes, le Costaricain Nery Brenes signe le record des championnats en 45’’11 !

Le samedi se clôture par une drôle d’impression, sur le 60m masculin. Autant la course a été belle, autant le podium est controversé. Les ex-dopés Justin Gatlin et Dwain Chambers montent sur le podium. Justin Gatlin est le vainqueur en 6’’46, comme en 2003 à Birmingham, Nesta Carter est second en 6’’54 et Dwain Chambers est troisième en 6’’60. Ce podium pas des plus moral laisse un goût amer aux passionnés d’athlé. Certes il est vrai que ces athlètes ont purgés leur peine mais que dira t’on si Justin Gatlin devient champion olympique à Londres ? Notons la sixième place du Français Emmanuel Biron, 6’’63.

Yelena Isinbayeva retrouve les sommets

Lors du dernier jour des mondiaux, le concours de perche féminin a été dominé par Yelena Isinbayeva à qui il aura fallu deux sauts, à 4,70m et 4,80m, pour devenir championne du monde. Oublié sa quatrième place à Doha en 2010 et sa sixième place à Daegu en 2011. Yelena Isinbayeva, après avoir établit un nouveau record mondial à 5m01 en février, prouve qu'il faudra bien compter sur elle pour les prochains Jeux Olympiques de Londres. La Français Vanessa Boslak réalise un superbe concours et monte sur son premier podium international, après avoir connu de nombreuses galères après sa dernière sélection internationale en 2008. Après trois opérations au genou et énormément de travail et d’abnégation, Vanessa retrouve son meilleur niveau. Elle saute à 4,70m et devient vice-championne du monde, submergée par l’émotion ! La Britannique Holly Bleasdale est troisième avec 4,70m, malgré quelques difficultés sur sa course d’élan.

Le 3000m masculin a été de toute beauté ! Les Kényans Augustine Choge et Edwin Soi se sont relayés devant pour maintenir un train assez rapide. Bernard Lagat et Mo Farah, restaient eux vers la cinquième position, en fin tacticiens. Bernard Lagat, plutôt spécialiste du 1500m avec rappelons le la deuxième performance de tous les temps derrière Hicham El Guerrouj, affectionne ce genre de course. Il porte l’estocade au bon moment et l’emporte en 7’41’’44, devant Augustine Choge et Edwin Soi, en 7’41’’77 et 7’41’’78. Mo Farah est au pied du podium en 7’41’’79, que c’était serré ! Le Français Yoann Kowal, bien placé en début de course, décroche à l’emballage et termine dixième en 7’47’’81. Son travail foncier devrait lui profiter cet été sur le 1500m.

Sur le relais 4x400m féminin, la Grande Bretagne, les Etats-Unis, la Russie et l’Ukraine ont été un moment au coude à coude, mais ce sont finalement les Britanniques qui l’emportent pour trois petits centièmes en 3’28’’76. Perri Shakes-Drayton résiste au retour de Sanya Richards, un peu fatiguée pour son quatrième 400m en trois jours.

Au triple saut, malgré l’absence de Teddy Tamgho et de Phillips Idowu, on a assisté à un concours de très grande classe avec les deux américains Will Claye, vainqueur avec 17,70m et Christian Taylor, second avec 17,63m. Benjamin Compaoré est sixième avec 17,05m. Will Claye, seulement 20 ans, prend également la quatrième place du concours de saut en longueur, il sera à ne pas douter un futur grand du triple saut.

Sur 60m haies, on annonçait un duel au sommet Dayron Robles – Liu Xiang, il n’aura finalement pas eu lieu, le cubain ayant déclaré forfait au dernier moment. Mais Liu Xiang aurait du se méfier de l’Américain Arries Merritt au record personnel plutôt modeste sur 110m haies de 13’’09. Il l’emporte en 7’’44 devant Liu Xiang, 7’’49. L'énorme grosse surprise, c’est le Français Pascal Martinot-Lagarde, tout juste 20 ans, qui grimpe sur le podium avec 7’’53. Le champion du monde junior du 110m haies en 2010 étoffe son palmarès par une première médaille internationale chez les séniors, la première d’une longue série espérons-le. Il confirme ainsi sa bonne progression hivernale sous les ordres de son entraîneuse Patricia Girard, qui rappelons le avait remporté la médaille de bronze sur 100 mètres Haies aux JO d'Atlanta.

Les Etats-Unis clôturent ses mondiaux d’Istanbul avec une énième victoire lors de ces mondiaux d’Istanbul. Avec dix médailles d’or, les Américains ont remporté autant de médailles que les trois nations qui les talonnent, le Royaume-Uni, l’Ethiopie et le Kenya. La Russie revient avec neuf médailles mais une seule en or.

Notons encore les victoires de Brittney Reese à la longueur grâce à un dernier saut à 7,23m, record des championnats, de Pamela Jelimo, de retour après quelques difficultés ces dernières saisons, en 1’58’’83 sur 800m, de Veronica Campell-Brown en 7’’01 sur 60m et de Valerie Adams avec 20,54m au poids.

 

Globalement, ces championnats du monde en salle ont été une réussite sur le plan organisationnel et sportif, avec de très belles batailles sur la piste !  De nombreuses stars de l’athlétisme étaient présentes malgré l’approche des Jeux Olympiques qui sont déjà dans tous les esprits. L'athlétisme américain a en tout cas une nouvelle fois montré sa domination mondiale. Des supporteurs du monde entier étaient présents dans les tribunes de l'Atakoy Arena. Nous étions trois supporteurs des bleus à avoir fait le déplacement, dont deux rédacteurs de Culture Athlé, Davud et Romain, accompagnés par Alexis. Outre de superbes championnats, nous avons vraiment pu apprécier notre visite d’Istanbul. C’est aussi ça l’athlé, une magnifique occasion de découvrir d’autres pays et d’autres cultures.

Une sélection française resserrée pour les mondiaux d'Istanbul

Date de publication
Écrit par Guillaume Adam   
Catégorie : Championnats du monde
Note utilisateur:  / 0

La Fédération Française d'Athlétisme vient de dévoiler au soir des championnats de France d'athlétisme sa sélection pour les championnats du Monde d’Istanbul qui auront lieu du 9 au 11 mars 2012. On retrouvera 11 français lors de ce rendez-vous turc.

Ataköy Athletics Arena d'Istanbul

Hommes

60 m : Emmanuel Biron

1500 m : Grégory Beugnet

3000 m : Yoann Kowal - Yohan Durand

60 m haies : Pascal Martinot-Lagarde

Perche : Renaud Lavillenie - Romain Mesnil

Triple saut : Benjamin Compaoré

 

Femmes

1500 m : Hind Dehiba

Perche : Vanessa Boslak

Poids : Jessica Cérival

Meilleurs voeux 2015, en photos !

Date de publication
Écrit par Culture Athle   
Catégorie : Meetings internationaux
Note utilisateur:  / 0

Toute l'équipe de Culture Athle vous souhaite ses meilleurs voeux pour l'année 2015, dans votre vie personnelle et celle de vos proches, ainsi que des résultats sportifs sous les meilleures auspices.

Une année, c'est :
- 52 semaines
- 365 jours
- 8760 heures
- 525 600 minutes
- 31 536 000 secondes

A vous d'en faire une réussite ! Pour se motiver, rien de mieux que ces photos :

Plus d'articles...

  1. La France absente des épreuves d’athlétisme aux Universiades
  2. L'ultime prouesse de Marion Joly-Testault
  3. Live : Le meeting international indoor de Birmingham toujours aussi attendu !
  4. Usain Bolt et Allyson Felix athlètes de l'année 2012
  5. Un week-end riche en performances
  6. Salim Sdiri, le coup de Javelot dans le dos
  7. Des trombes de performances à l'Aviva Grand Prix de Birmingham
  8. Les amoureux de l'athlé avaient rendez-vous à Liévin
  9. INSA Perch'formance 2012 - Holly Bleasdale s'envole à 4,87m !
  10. Du spectacle en prévision au Meeting National de l’Est Lyonnais
  11. Le demi-fond à la fête au meeting de l’Est-Lyonnais
  12. Le meeting indoor de Bordeaux en demi-teinte
  13. Capitale Perche 2013 : Les minimas européens pour Renaud Lavillenie, Eloyse Lesueur et Dimitri Bascou
  14. La Course de l'Escalade, un évènement à ne pas manquer !
  15. Inauguration de la Halle Stéphane Diagana à Lyon
  16. Des championnats de France de relais de haute volée !
  17. Les interclubs, un moment de fête très attendu
  18. Record du monde : Christophe Lemaitre sur 250m !
  19. Rentrée estivale de Christophe Lemaitre en 10''45
  20. Un joli spectacle dans les rues roannaises
  21. Photos des France de 10km à Roanne
  22. Championnats de France Elite en Salle 2012 (Jour 2)
  23. Championnats de France Elite en Salle 2012 (Jour 1)
  24. Le film Free to Run : liberté, égalité, course à pied
  25. Combien de temps pourriez-vous suivre le recordman du monde du marathon ?
  26. Christophe Lemaitre et Thomas Voeckler en duel en marge du marathon de Paris !
  27. Résultats du semi-marathon international de Lille Métropole 2012
  28. La barrière mythique des 2 heures au marathon : un rêve bientôt réalité ?
  29. Revivez en images les France de cross 2014 !
  30. Le cross-country de retour aux Jeux Olympiques ?
  31. Revivez en images les France de cross 2013 !
  32. Les interrégionaux Centre-Est de cross-country en images
  33. Une équipe de France Espoirs aux anges après sa victoire aux Europe de cross
  34. Revivez en images les France de cross 2012 !
  35. Magali Bernard et Florian Aureille, les deux ailes d'un même oiseau
  36. La splendide résurrection de Clémence Tavernier
  37. Championnats de France de cross 2012 + résultats concours pronostics
  38. Concours de Pronostics - France de cross 2012
  39. Cross-Country, cap au Sud-Est, Zoubaa et Bardelle victorieux !
  40. Live commenté France Elite en salle 2012
  41. Quand Guillaume Adam affole les chronos sur 1500m
  42. La belle aventure continue pour la Bressane Carole Taponard
  43. Vidéo du 1500m des championnats de France Elite en salle 2013
  44. L’irresistible ascension de Guy-Noel Rouania
  45. Les trente glorieuses de l'Athlé Saint-Julien 74
  46. Marion Joly-Testault et Clémence Tavernier, en route pour les championnats d'Europe de cross-country
  47. Anne-Sophie Vittet, du 3000m steeple à la course nature
  48. Entame laborieuse pour les 10km des Pays de Savoie
  49. Championnats d'Europe de course en montagne : actu et explications
  50. Championnats d'Europe : Test grandeur nature pour les français avant les JO