Écrit par Romain Adam   
Catégorie : Folie athlétique
Date de publication
Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 

Dans les catégories jeunes, on assiste régulièrement à des performances extrêmement prometteuses. Il est parfois cependant difficile de maintenir le cap et de percer au plus haut niveau mondial. Dans les performances hors normes chez les jeunes, vous avez déjà du entendre parler d’une véritable force de la nature, venant de Nouvelle-Zélande.

Jacko Gill est un lanceur de poids né en décembre 1994. Il vient de remporter un nouveau titre mondial chez les jeunes, aux championnats du monde junior 2012 de Barcelone. Le Néo-Zélandais l’emporte avec 22,20m, devant le Polonais Krzysztof Brzozowski (21,78m). Ces deux là se connaissent bien, le Polonais avait devancé Jacko Gill aux premiers Jeux olympiques de la Jeunesse, en 2010 à Singapour, avec 23,23m contre 22,60m.

Jacko Gill n’en est pas à son premier titre mondial chez les juniors, il l’avait déjà emporter à Montcon au Canada, en 2010 alors qu’il n’était encore que cadet.

A 15 ans, il avait été surclassé pour l’occasion et l’avait emporté avec 20,76m (poids de 6kg) face à des compétiteurs ayant jusqu’à 4 années de plus que lui. Il devenait le plus jeune athlète masculin à gagner un titre de champion du monde junior, en détrônant Usain Bolt de 139 jours, excusez du peu ! Ces deux prodiges ont la particularité d’avoir remporté un titre mondial junior avant un titre mondial cadet.

C’est surtout en 2011, aux championnats du monde cadet de Lille que Jacko Gill avait ébahi le monde de l’athlétisme. A Lille, il avait dépassé par trois fois la barrière des 24 mètres alors que son propre record du monde cadet (poids de 5kg) était auparavant de 23,86m. Son coach Dider Poppe, voyait même son protégé lancer au-delà des 25m s’il n’avait pas eu une légère blessure à un doigt.

Son avance sur le deuxième, l’Américain Tyler Schultz était juste phénoménale ! Exactement 4 mètres d’écart, avec une jet mesuré à 24,35m, contre 20,35m. Un monde le sépare de ses autres concurrents, puisque le Néo-Zélandais envoie le plus mauvais de ses six jets à 21,99m !

En fin d’année 2011, à Auckland, il améliore son record du monde cadet 24,45m avec le poids de 5kg et réalise les minimas olympique avec le poids des séniors, de 7,26kg, à 20,38m.

La barre mythique des 20m avec le poids senior, il l’avait déjà dépassée le 23 avril 2011, avec un jet à 20,01m, à seulement 16 ans et 4 mois. Aucun lanceur âgé de moins de 18 ans n’avait réussi cet exploit ! Avec ses 95kg, il aurait même été le plus léger des lanceurs à avoir dépassé les 20m. « C’est incroyable. Dépasser les 20m, c’est quelques choses à laquelle je rêvais, mais le faire réellement c’est fantastique ! »

Son talent est si précoce qu’il aurait pu participer aux championnats du monde de Daegu 2011, mais il n’avait pas l’âge requis pour participer puisqu’il existe des restrictions d’âge dans les lancers. On ne le retrouvera pas non plus aux Jeux Olympiques de Londres : « Bien sûr tout le monde souhaite aller aux JO, mais je ne suis pas du tout préparer pour. J'ai effectué ma préparation avec un poids plus léger mais pas du tout avec un 7kg (ndlr : le poids est de 6kg pour les juniors). »

L’avenir nous dira s’il arrive à confirmer son formidable talent, et s’il arrivera à imiter sa compatriote lanceuse de poids Valerie Adams, championne du monde cadette (2011), junior (2002), puis triple championne du monde senior (2007, 2009, 2011) et championne olympique (2008).

Parviendra-t-il à suivre les traces de l’Allemand David Storl, champion du monde cadet (2007), junior (2008) et devenu champion du monde à Daegu en 2011 avec un jet à 21,78m, à seulement 21 ans.
 

Jacko Gill lance en rotation et compte beaucoup sur sa vitesse d'exécution. Il a récemment gagner beaucoup de masse musculaire, en atteste la photo et la vidéo ci-dessous. Vous trouverez également une analyse vidéo de sa technique lors de compétitions et d'entraînement.

Séances de "renforcement musculaire" chez Jacko Gill

 Analyse technique de ses lancers, par son entraîneur Didier Poppe, coach français