Culture Athle lance l'application mobile RunMotion pour que tu atteignes tes objectifs running !



Écrit par François Vanlaton   
Catégorie : Actualités Régionales
Date de publication
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

LA BELLE AVENTURE CONTINUE POUR LA BRESSANE CAROLE TAPONARD A LA SUITE DE SA PROUESSE LORS DES INTERREGIONAUX CENTRE-EST DE CROSS-COUNTRY

L’Entente Athlétique Bressane (EAB) est en ébullition ! Alors que le nombre d’entichés de cross dans l’Ain dégringole à vitesse grand V, le prestigieux club burgien a l’immense bonheur de compter dans ses rangs une petite merveille qui ne cesse de surprendre tout son monde : la crosswoman et demi-fondeuse Carole Taponard, cadette 2ème année.

Bressane pur sucre pour avoir vu le jour à Viriat et grandi à Meillonnas, village de 1300 âmes situé sur les premiers contreforts du Revermont, Carole Taponard était, il y a un an encore, totalement inconnue dans le landerneau de la course à pied. Et pour cause, puisque cette ancienne karatéka jusqu’à l’année passée n’a étrenné véritablement les running qu’à compter de septembre 2011, et ce en ralliant la cohorte de l’EAB (1).

A l’occasion de la demi-finale des Championnats de France de cross-country, disputée le 10 février dernier en terre auvergnate à Riom, celle qui fêtera ses 17 printemps le 20 mars prochain aura été l’une des rares satisfactions dans le département. La championne de l’Ain en titre achèva en effet son escapade à une somptueuse 4ème place, synonyme bien évidemment de billet pour les France du 3 mars qui enflammeront la cité berrichonne de Lignières dans le Cher. Un fait d’armes qui ne pouvait que combler son mentor Daniel Paillard, responsable du demi-fond à l’EAB où il jouit d’une formidable aura (2).

 Carole Taponard avec son coach Daniel Paillard / Photo de  Serge Rapy, correspondant au « Progrès »

Pourtant, la virée n’aura pas été une sinécure, le parcours long de 3660m ayant été au préalable transformé en un épouvantable bourbier par les hordes de vétérans, imitées a posteriori par celles des minimes. Manquant de vitesse, elle laissera filer d’emblée le groupe de tête, se contentant des 9ème ou 10ème positions avant qu’elle n’accélère à 1km du but, grâce à son remarquable foncier doublé d’une forme étincelante, échouant donc au pied du podium. Franchissant la ligne en 14’38, elle ne concédera que 28’’ à la lauréate et future étoile AlixBranchflower, 17 ans le 16 mai prochain et revêtant les couleurs de l’Entente Sud Lyonnais.

Greffe réussie

A y regarder de près, son ascension est tout bonnement fulgurante. Ainsi, au regard de sa rivale rhodanienne, Carole gagne en un an 30’’ sur les Inter à La Tour-de-Salvagny (16ème en 17’42 pour Carole contre 4ème en 16’44 pour Alix), et 1’03 sur les France à La Roche-sur-Yon (73ème en 15’57 pour Carole contre 2ème en 14’26 pour Alix).

Au vu de son étonnant état de fraîcheur au terme de sa cavalcade, il est clair qu’elle avait le potentiel d’accrocher le podium qui lui tendait les bras. 8 et 15’’ la séparaient en effet des talentueuses Haut-Savoyardes, respectivement l’Annécienne Clémentine Chamot (née le 17 avril 1996) et l’Evianaise Clara Fantini (née le 25 octobre 1996). Comme principal enseignement, son entraîneur en tirera celui de bosser ses points faibles, en premier lieu sa vitesse. Car à l’heure actuelle, elle ne peut, non seulement entamer une compétition tambour battant, mais également sprinter victorieusement à l’arrivée.

Aussi, elle concourra cette saison un 800m et surtout quatre ou cinq 1500m, deux épreuves du demi-fond court où elle est loin d’exceller. Remontant à l’an passé, ses marques personnelles s’élèvent en effet à 2’30’’87 (R1) pour le 800 et 5’11’’62 (R2) pour le 1500. A titre de comparaison, Clémentine Chamot qui se classe donc 3ème à ces Inter détient un temps référence sur 1500m en 4’38’’64 (N4), un chrono à des années lumières de celui de Carole et datant pareillement de 2012.

Osmose parfaite

Elève à la fois disciplinée et mâture, parfaitement consciente de la tâche à accomplir pour continuer à progresser, cette ravissante jeune fille d’1m73 pour 57kg ne rechigne aucune des consignes et autres exhortations prodiguées par Daniel Paillard. Ultime exemple qui illustre ainsi la complicité qui l’unit à son formateur, sa prestation sur les Régionaux à Vénissieux, le 27 janvier. Victime d‘une grippe une semaine auparavant, elle ne prit le départ qu’à condition de cavaler tranquillement, sans jamais dépasser sa coéquipière Charlène Delhorme. Ce qu’elle fit sans barguigner, finissant 12ème en 14’46, soit un rang et une seconde devant elle !

Certain de sa qualification, son coach fit cependant exception pour les Interrégionaux où il décida de lui accorder une totale liberté, n’exerçant aucune pression sur elle. Simplement, il lui demanda de faire sa course comme elle le sentait en essayant de surprendre agréablement.

Carole Taponard au Cross National des Myriades à Saint-Priest / Photo de Bernard Suzat

Concernant l’apothéose de la saison de cross-country, il l’incitera à prendre des risques, concrètement à démarrer au quart de tour : « Dès le déclenchement des hostilités, Carole doit s’insérer dans les 20 premières si elle veut être à son avantage. Et je suis persuadé qu’elle ne quittera pas cette avant-garde, car une fois partie, Carole ne lâche jamais rien. Le top 20 ou au pis 30, car les places se jouent à la seconde près aux France, lui sera alors promis. » Et celui qui lui sert de guide d’ajouter : « A contrario, si elle se positionne loin derrière, entre les 20ème et 50ème rangs, elle subira l’épreuve et en conséquence ne pourra plus revenir. »

Voie dégotée

Daniel Paillard ne tarit pas d’éloges sur sa protégée : « Elle a un énorme potentiel à exploiter. J’en veux pour preuve les actions d’éclat qu’elle aura enchaînées alors qu’elle n’a seulement qu’une saison complète d’athlétisme dans les jambes. »

Le 19 février 2012, à l’occasion des Inter, dépourvue alors de la moindre expérience, elle se qualifiait ainsi pour les France de cross-country où elle s’appropriera la 73ème place sur quelques 295 classées. Puis sa performance réalisée le 6 juillet à Louhans sur 3000m (5ème en 11’00’8, R1) lui ouvrait les portes des Championnats de France cadets-juniors sur piste à Lens où elle terminait 16ème en 10’50’’97 (IR4), en l’occurrence son nouveau record personnel. Un double exploit qui achèvera de convaincre son coach de son avenir dans l’athlétisme : « Indubitablement, son profil physiologique est à l’avenant d’une coureuse de demi-fond long, opérant donc sur 3000 et 5000m. »

Si cette saison, la Bressane cherchera à gagner en vitesse en multipliant les 1500m, elle n’en oubliera pas autant sa discipline de prédilection qu’est le 3000m. Sans en faire autant que l’année dernière (quatre au total), elle répondra présent pour les Championnats de France jeunes qui se tiendront à Dijon du 19 au 21 juillet. Au préalable, il lui faudra intégrer le top 24 du 3000m hexagonal chez les cadettes. Sans entraves, elle devrait y parvenir, d’autant plus qu’elle visera les 10’40.

Douée, rigoureuse, passionnée, ambitieuse, déterminée, telle est Carole Taponard. A n’en pas douter, cette perle rare n’a pas fini de faire perdre la tête à son entourage sportif et familial ainsi qu’à ses aficionados, de plus en plus nombreux au fil de ses prouesses !

François Vanlaton

 

(1) En réalité, CaroleTaponard avait déjà épinglé le dossard le 8 mai 2011 à Cuvery-Retord sur le 4,6km du Cross des Jonquilles dévolu aux minimes. Unique fille, elle s’était classée 3ème au scratch en 25’09 sur quatre athlètes à l’arrivée.

(2) Daniel Paillard a ainsi formé Gaël Le Coz à l’Entente Athlétique Bressane et continue aujourd’hui de l’entraîner malgré son départ en septembre 2009 pour le club lorrain d’Athlétisme Metz Métropole. Rappelons que Gaël a été un grand spécialiste du 1500m avec une marque personnelle établie le 25 juin 2010 en 3’39’’96 (N1), soit la 11ème meilleure performance hexagonale cette année-là.
Désormais, âgé de 29 ans, le Messin d’adoption s’adonne au demi-fond long. Ses temps étalon, accomplis en 2012, sont les suivants : 8’10’’99 sur 3000m (N3) et 13’55’’88 sur 5000m (N2).

Fiche FFA de Carole Taponard