Écrit par Ivan Moreau   
Catégorie : Interviews
Date de publication
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ancien tres bon miler de niveau national (3'38 au 1500m) , excellent crossman (1 sélection en championnats du monde) , le Brestois Benoit Nicolas est devenu champion du monde de duathlon ce printemps . Rencontre avec ce toujours athlete dans le coeur ...

benoit duathlon

 

Bonjour Benoit, te voila champion du monde de duathlon apres deux podiums consécutifs aux deux éditions antérieures.Tes impressions après coup? Toujours sur ton petit nuage ou déjà d'autres objectifs à venir ?

C’est 3 podiums en fait. Car en 2011 j’avais récupéré une 3e place avec  Silva contrôlé positif . La pour le coup le titre cette année  je ne réalise pas, d'ailleurs j ai presque l’impression qu’il ne s’est rien passé… J’ai pris la compétition l’esprit léger, histoire de minimiser l’événement. Pour le petit nuage ça va, j ai pris de l'âge et  je suis zen par rapport à ça. J’ai aussi les France de duathlon qui approchent le 22 juin et comme j’ai envie d’y faire un truc , notamment si je peux enchainer un triplé 2012, 2013 et 2014 … Ensuite il y aura les Europe le 23 aout, donc ca va venir vite tout ça.

Pour Culture-athle.com c’est  aussi en tant qu’ancien athlète que nous nous intéressons  à toi . Beaucoup d'athlètes de qualités sont devenus duathlètes comme toi non ? Certains "redeviennent" athlètes ensuite , parfois meilleurs qu'avant leur passage au duathlon … Celà t'inspire t'il un possible retour a l'athlétisme pour un objectif particulier comme le marathon ou le trail ?

Sur la première question , beaucoup ont essayé le duathlon oui. Le plus marquant de tous a été Yann Millon qui était un des meilleurs crossman français dans les années 95-2000. Il y a eu aussi Fabien Lacan, Augusto Gomes qui étaient de tres bon crossmen mais le passage sur le vélo est trompeur, car des fois tu passes car la course est tactique et le jour ou ca roule tu exploses et tu finis détruit ! L’époque des Capoferri, Galinier, Valenti, Derobert ca roulait fort avec les belges et là dedans tu comprenais rien quand tu débarquais de l'athlé !

Apres certains progressent encore en course a pied en passant sur duathlon… c’est vrai. Damien Derobert a battu ses records sur 5000m dans sa préparation duathlon, mais il faut analyser ces éléments en duathlon car en ne se focalisant sur la partie pédestre rien ne dit qu’on passe au mieux ensuite sur la partie vélo.

Sinon me concernant je fais toujours les cross l’hiver, enfin plus que deux essentiellement, mes départementaux et les régionaux de Bretagne , car après on arrive vite sur la saison de duathlon, et je ne veux pas courir 3 saisons en une.

Mais pour répondre à la question je ne pense pas refaire de l’athlé « pur »… je préférerais découvrir une vraie saison de vélo plutôt, ou partir sur triathlon longue distance si vraiment je devais choisir.

Tu es donc tenté par l’aventure du triathlon ? L’Iron Man ? Hawai en ligne de mire peut être , pour le mythe que ca représente ?

C’est compliqué car j ai tout axé sur le duathlon maintenant. Faire un triathlon demande une autre organisation. Un triathlon apres, c’est a voir dans le cadre d’un entrainement duathlon, peut être pour améliorer aussi l'enchainement vélo-course a pied, qui est très spécifique mais sinon pour Hawai, je pense que préparer un Iron Man demande des heures et des heures d’investissement, et actuellement je préfère me dire que je veux garder mon titre aux monde l’an prochain, et qu’ensuite je ferai des gosses, achèterai un chien, une baraque, et un voilier pour faire des balades en mer avec ma canne a pêche lol

La mer mais pas en maillot de bain alors ! Tu es prof d'Eps par ailleurs. Une carrière dans l'entrainement dans les deux sports s'offrirait à toi demain. Ce pourrait être dans tes objectifs à moyen ou long terme ?

Pour ce qui est d entraîner en athlé ou duathlon, la dessus je viens de l athlé donc pour moi c est plus facile car même si j’ai maintenant des notions en vélo que j ai pu approfondir, en duathlon on appartient à la fédération de triathlon , donc pour assumer par exemple un encadrement fédéral c est compliqué , il faut passer d'autres diplômes...

Disons aussi que j ai beaucoup donné jusqu’à présent en engagement sportif et que ça compte . Avec le duathlon ça fait déja 5 ans que je m entraîne 2 fois par jour, alors si il y a un projet intéressant autour d'un club motivé, je dirai peut être oui pour entraîner des jeunes motivés mais me retrouver à être 5 fois au stade par semaine avec des gamins qui ont fait le fête la veille ça ne m’intéresse pas trop, enfin pas pour le moment du moins ...

Quel est le sportif qui t'a le plus inspiré de toute ta carrière ? Un duathlete ou un athlete ?

Plein, plein de sportifs bien sûr … Quand tu es jeune tu veux faire comme celui qui est devant toi … Quand j’étais benjamin, on avait François Person à mon club du Stade Brestois, grand crossman breton des années 80, ensuite Eric Dubus aussi, mais je suis resté plus petit que lui … j ai oublié de grandir !

Plus proche de nous en Bretagne Mickael thomas, et il y a eu aussi Gael pencreach le steepler, Quentin Jarmusciewick, aussi, mes potes d’athle qui faisaient des gros chronos alors que moi j étais chèvre !

J’ai apprécié aussi Alexis Abraham un super gars, et Moktar Benhari qui sont restés mes modèles en athlétisme. Dans le duathlon c’est beaucoup Yann MILLON qui a été ma référence : je suivais son parcours quand j’étais junior en athlé, c est dire …, et athlete je connaissais déja aussi de nom les références du duathlon français tels Galinier, Capoferri, Valenti et compagnie ...

benoit piste

Puisque tu évoques tes jeunes années et en exclusivité pour Culture-athle, certains dans le monde de l’athlé t’appelle "cuir". Tu peux nous en dire plus sur cette légende ?

Alors ça oui c’est une vieille histoire : ca date de 1996, un stage FFA à Tarnos en junior… on faisait les pitres dans la chambre avec Thierry Quiret, Cedric Andres et Anthony Le Calvé et un soir on tombe sur un film avec des gars habillés en cuir…apparemment ils étaient pas la que pour faire de la moto, enfin tu vois un peu ...

donc le lendemain c’était le gros sujet de conversation entre nous, et on s’appelait de chambre en chambre en demandant si on était « cuir » ou pas… Et puis je me suis trompé de sens dans les numéros de chambre et j’ai appelé la chambre à ma droite au lieu de la gauche, et j ai fait 3 chambres comme ça... jusqu’à ce que le 3e sorte en furie de sa chambre en demandant qui était le con qui appelait les gens en demandant des trucs pas propres… il était furax!. C’était le DTN de l’époque... et l’entraineur national juste avant,… Richard descoux et Jean Claude Vollmer, crois moi je me suis fait petit. Mais depuis certainsm’appellent CUIR effectivement !

D’accord… Il y a prescription maintenant de toute façon.

Sujet qui fâche …la coupe du monde de foot a débuté. Le foot c'est beaucoup de moyens financiers par rapport a l'athlétisme et le duathlon non ? En nourris tu une petite frustration personnelle aujourd'hui avec ce titre de champion du monde peu médiatisé ?

Quand je vois la masse d entrainement que me demande le duathlon, 12-14 entrainements par semaine, soit 25 à 30 h, c est sur qu’on peut se poser des questions …

Qu’on gagne des clopinettes c est pas ça qui me dérange car le football à ce niveau c’est aussi beaucoup de business… mais c’est juste triste de voir les medias ne parler que de ça. On dirait que le sport = foot, et à coté de ça on n’a pas eu un mot au niveau national sur les 2 titres mondiaux gagnés en duathlon cette année par Sandra (Levenez) et moi… J’ai trouvé ça triste, et je pense que les gens sont demandeurs pourtant pour voir autre chose, ou pour avoir des informations sur les sports secondaires… les journaux sportifs des petites chaines ne font pas leur boulot au final : tu regardes combien de sports existent et tu fais le compte au final … tu as quasi aucune info, et puis un jour on te pond un truc farfelu et ca fait des reportages sportifs tres médiatisés, genre le « mud day ». C’est rigolo ok, mais la performance disparait …

Apres en terme de retombée du coup c’est difficile le duathlon… et pourtant on court, on pédale, et ce sont deux sports de éférences pourtant.. Au final niveau aide des marques c’est la galère, et on a juste de quoi se payer une bonne paire de roues a la fin de l'année. Un peu frustrant oui…

Autre frustration peut être, on évoque souvent le dopage dans les épreuves de fond et d'endurance? A ceux qui doutent de tout qu'as tu à répondre sur la possibilité qui subsiste encore de faire une belle carrière dans ces sports ?

Si tu regardes le très haut niveau en cyclisme et en athlétisme, tu es obligé de te poser les questions . Quand par exemple tu vois certains gars monter aussi vite les cols que Lance Armstrong ou Pantani qui étaient archi dopés, on dispose d'éléments quand même. Mais j’ai envie de dire qu’on peut faire une belle carrière en athlé et que je regarde des athlètes comme Medhi Baala, Bob Tahri ou Mahiedine Mekissi comme des exemples. En fait il faut connaitre des athlètes proches de soi en qui tu n as aucun doute pour avoir une idée des limites possibles, car quand tu connais pas forcement tu peux avoir des doutes.

La grande référence de l’athlétisme français actuellement, Renaud Lavilennie, s'oxygène de la perche avec la pratique de la moto ? Et toi c'est quoi ta came en dehors de la course et du duathlon ?

Ebn fait je n’ai plus beaucoup de temps après 5h d entrainement par jour, mais je joue de la guitare et de la batterie ( enfin j essaie) dans des groupes de rock alternatif sur Brest. On fait un max de bruit, genre « sonic youth » en plus hard tu vois ! Mais des fois je dis au gars du groupe, molo la, je transpire j ai mal au bras je sors d une séance, j ai plus de biceps!! c est quasiment le seul truc que je fais en dehors du duathlon… et puis j ai bien sûr mes heures d’enseignant en EPS à assurer…

Question athle et « demi-fond ». Toi qui a été un très bon coureur de 1500, quel regard portes tu aujourd'hui sur le demi-fond français ? Les Carvalho, Denissel, Kowal, Durand etc ?

Le demi fond français actuellement… les gars sont solides, et je dirai exemplaires : ils sont honnêtes, ont une démarche propre, ça déjà c’est important. Leur discours derrière est humble : quand je vois Yoann Kowal faire la finale aux monde sur steeple, c est beau. Florian carvalho c’est pareil, il lui manque pas grand chose pour rentrer dans une finale mondiale sur 1500 voire  jouer un podium, Simon Denissel c’est un gros finisseur aussi, et son heure va venir, quant à Yohann Durand c est un gros bosseur et faire 13’17’’ au 5000 proprement c est beau. J’aime bien aussi Benjamin Malaty qui est  un bel exemple de sincérité.

A contrario je me souviens de certains autres gars du demi fond français, je vais pas les citer, et des filles en nombre aussi, qui ont trusté le devant de la scène française il y a quelques années …en comparaison c’était catastrophique ... je crois qu’on doit approcher la douzaine de cas de dopage sur cette époque …là au moins on a des gars sains!  Y a des secondes à gagner  en franchissant la ligne rouge, certains l’ont fait, mais eux ils acceptent de bosser proprement et ça c’est respect pour moi !

Toujours au niveau de l’athle et avec ton regard d’ancien athlète toujours, que penses tu du plan marathon décidé par la fédé cette année ?

Le plan marathon de ce que j’en ai compris, c est bien. Ca relance un projet autour de l’équipe de France. Au moins les jeunes vont pas baisser les bras, car se sentir soutenus, c’est important, à un moment quand tu n’es pas loin de l'équipe de France… car quand ça passe pas , tu stoppes ou tu passes à autre chose. Certains vont plutôt sur le trail actuellement, par le passé sur le triathlon, le duathlon aussi … quand ca se finit pas  par faire de la randonnée sur le gr20 ! La FFA a fait un bon truc avec ce projet marathon. J'aurais bien aimé qu'elle en fasse de même pour le cross discipline de base de la course à pied .