Écrit par Ivan Moreau   
Catégorie : Actu
Date de publication
Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

L’événement était annoncé par le speaker, Hassan Chahdi venait pour remporter son 4e titre de champions de France en 2 mois …Il n’en a pas été aussi simple et l’homme en forme du mois de mars n’a pas pu satisfaire à cette attente.

saint maur 10000 2015

La course pour le titre : Guerfi offensif et récompensé

Parti d’emblée dans la foulée du lièvre Timothy Kiptoo, Riad Guerfi ne lâcha pas ses semelles durant les 8km emmenés par le Kenyan . Les bases de la course décidées à 28’45 furent tenues avec constance, avec rapidement des la moitié du 3e kilometre un trio Kiptoo –Guerfi- Chahdi accompagné du junior Julien Wanders  et du sociétaire du stade de Vanves Abdelguani Jemal .

Celui-ci lâchant prise des les 3200 mètres avant que le jeune franco-suisse ne baisse lui aussi pavillon avant la mi course (4400 mètres) , on croyait Chahdi bien calé derrière Guerfi pour assurer une deuxième partie de course plus offensive (un passage au 5e en 14’25’’).

Mais l’athlète isérois dut a son tour céder au tempo du lièvre au 5500 mètres avant de se faire rejoindre par Akaouch au 6600 puis d’abandonner peu après le 7e kilomètre. Un boulevard s’ouvrait alors pour Guerfi  après l’arrêt de Kiptoo au 8eatteint en 23’07’’mais, esseulé, le natif d’Epinay perdait néanmoins un peu de son allure pour finir en 29’09’’69( dernier 2000 en plus de 6’ )

La bataille pour le podium

De nombreux prétendants au podium ont fait au départ course commune en ne suivant pas le rythme du pacer. Parmi eux le polyvalent et champion de France du cross court Benjamin Choquert, le miler Guillaume Adam ou bien encore la valeur sure Medhi Akaouch pointaient le plus souvent aux avant poste de ce groupe.  Après un regroupement avec un 3e groupe parti plus lentement, on allait voir Akaouch se détacher peu après la mi-course pour engager une course affirmée en solo . Revenu sur Wanders au 5700 il reprenait aussi un Chahdi en perdition pour se positionner en 2eposition des championnats aux 6600 mètres

Jamais repris, il finit en 29’21’’16 pour un nouveau podium national à son actif.

Derrière, l’abandon de Chadhi au 7e kilometre relançait l’intérêt du groupe pour la conquête du dernier accessit . A ce petit jeu, un écrémage par l’arrière se fit progressivement pour ne laisser qu’un trio de prétendants après la baisse de régime de Guillaume Adam au 8e kilomètre. Trio composé de Benjamin Choquert, Romain Courcieres et Youssef Mekdafou .

Ce dernier parti au départ plus prudemment mais bien présent pour jouer son va tout en lança la première banderille à 500 mètres de l’arrivée.

Le contre de Courcières à la cloche fut fatal à Choquert et ce dernier duo se présenta pour un sprint acharné dans la dernière ligne droite. Mekdafou parti de derrière l’emporta finalement d’une courte avance en 29’23’’79 pour sa plus grande joie de venir ainsi compléter un podium 100% sequano dyonisien