Écrit par Ivan Moreau   
Catégorie : Actu
Date de publication
Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 
 
 
Bonjour Romain, et merci pour cet interview pour Culture Athle
 
Tu t'es exprimé sur ta page Facebook concernant un bilan de ta saison et ton investissement à venir dans le haut niveau... Nous revenons avec toi sur ces propos.
Tout d'abord à l'heure de ce bilan, ta saison 2014-2015 est-elle terminée ?
 
Non cette saison va se terminer par les France Elite sur 3000 steeple. J'ai décidé de les faire et d'aller jusque là malgré un saison estivale où j'ai couru avec un retard de préparation pour des resultats décevants mais logiques. Alors je vais aller jusqu'a ces France avant de me projeter sur la prochaine saison.
 
La prochaine saison, que tu annonces donc avec de nouvelles résolutions. Peux tu nous expliquer pourquoi ?
C'est asssez simple j'ai fait le constat que l'athlétisme de haut niveau était tres exigeant en terme de préparation et d'investissement global. Jusqu'ici je n'ai pas pu avoir cet investissement, en raison de mes études plutôt prenantes et chronophages, sans compter l'énergie qu'elles demandent. J'ai accumulé aussi un sentiment de frustration vis à vis de performances douteuses ou de fort soupçon d'un dopage présent dans le haut niveau. Alors je ne veux pas rester sur cette impression et je veux me donner les moyens de réaliser une très bonne saison 2016.
 
Tu vas donc t'organiser davantage ? Alléger déjà tes études ou les mettre de côté peut-être ?
Je vais bénéficier d'amenagement par l'intermédiaire d'un dispositif RSE que je vais activer la rentrée prochaine. Mes études seront donc effectivement plus légères pendant cette période et celà me donnera plus de temps pour m'entrainer.
 
Pour t'entrainer... Est-ce à dire que tu ne t'entrainais pas jusqu'ici ?
Non bien sûr que je m'entrainais et plutôt avec détermination mais je disposais de peu de temps pour programmer de grandes phases d'entrainement. De la même façon j'ai eu tres peu de temps consacré aux soins kiné ou à la récupération et celà m'a fait des saisons très denses pour arriver à combiner quand même mes calendriers d'athlète et d'étudiant à plein temps.
 
Et y aura t'il d'autres changements ?
Oui et je suis actuellement en pleine réflexion pour pouvoir partir sur des bases saines et nouvelles. Niveau entraineur par exemple, compte tenu de l'éloignement d'avec mon entraineur Cyrille Nivault la semaine où j'étudie à Tours alors que lui est sur Blois, je vais m'adjoindre un nouvel entraineur en la personne de François Tomal, qui sera plus au quotidien aupres de moi pour me suivre sur mes séances à Tours et m'apporter son regard d'entraineur en direct. C'est important pour moi d'avoir cette relation car quand on s'entraine seul trop souvent, les séances sont parfois plus usantes psychologiquement aussi.
 
Ta collaboration avec Cyrille prendra donc fin à la rentrée prochaine?
Non plus. En fait je vais chercher à avoir trois entraineurs qui satisferont des besoins différents. François par sa présence au quotidien et dont je sais qu'elle me sera profitable. Cyrille par tout ce qu'il sait de moi depuis mes débuts à ses côtés et un troisième entraineur dont je recherche encore le profil idéal (connaissance du haut niveau, recul et expérience) pour avoir ce troisième regard plus expert et détaché.
 
Cet expert que peux t'il apporter selon toi ?
Qaund on avance dans une carrière on doit évoluer. Prendre des decisions et les appliquer. Recourir a quelqu'un qui sait est le meilleur moyen de ne pas faire d'erreur comme j'ai pu en faire par le passé en gérant par exemple assez mal mon premier stage en altitude il y a 2 saisons. C'est du détail mais je pense que celà peut m'être tres profitable.
 
C'est intéressant. Et qui sera l'entraineur principal... celui qui décidera des orientations à prendre ?
Ce sera une collaboration à quatre et on se réunira dans un premier temps pour bien en fixer les bases avant le début de la saison. J'ai envie de me concentrer sur ma pratique aussi c'est important que celà soit bien stabilisé pour que chacun des trois entraineurs sache ce qu'il pourra m'apporter en complément des deux autres.
 
Ca suppose aussi beaucoup d'échanges entre eux et avec toi. Tu vois celà comment ?
Je crois que celà devra coller à mes planifications d'entrainements. Ca peut fonctionner par exemple sur des périodes de 2 semaines par 2 semaines, avec à la fin de chacune une discussion entre les trois coachs. Et ainsi de suite pour adapter et optimiser chacune des périodes d'entrainement suivantes.
Après également, tout au long des semaines bien évidemment le contact sera important et continu.
 
Parlons donc de ces bases. En une année olympique, l'objectif est il clairement d'aller aux JO ?
L'objectif est d'essayer d'y parvenir sans avoir de regret. L'objectif est du coup de me faire une programmation de saison en ce sens sans me disperser pour pouvoir réaliser de grosses périodes de travail que je n'ai pas faites si souvent jusqu'ici. Des stages sur 3 semaines je sais faire. De longues préparations, un peu moins alors c'est un peu là qu'est l'objectif premier aujourd'hui au delà du résultat espéré ou envisageable du moins.
 
On te verra peu en compétition alors ? Un peu moins qu'a l'accoutumée ?
Oui c'est celà. Dans l'idéal j'ai envie d'engager une grosse période d'entrainement sans compétition avec pour objectif de valider ce premier travail en janvier 2015 sur 10km à la Prom'Classic à Nice, puis en réalisant un 1500 et un 3000 en indoor. Ce sur une courte période de compétition où je pourrai (je l'espere) valider les premiers effets de mon nouveau fonctionnement. Ensuite il faudra retravailler sur un autre cycle long pour arriver au meilleur de ma forme sur la saison estivale...
 
On ne te verra pas donc aux cross automnaux comme souvent pourtant ces dernières saisons ?
Oui en principe. Ils ne sont en tout cas pas dans mon projet car je me répète, mais je ne veux plus me disperser. Depuis des saisons cette période automnale est trop dense pour moi, j'y ai laissé pas mal de jus chaque année en voulant le plus souvent aller aux championnats d'Europe de cross depuis mes années juniors.
 
C'est quand même dommage l'année des europe de cross en France non ?
Oui mais en plus je ne serai plus espoir l'an prochain donc ça devrait plutôt bien tomber pour ne pas être "tenté" par une sélection.
 
Revenons sur ta saison , on t'aura vu sur le podium cet hiver aux France de cross (court) . C'était plutôt bien parti pour ta saison. Pourquoi n'as tu pas été plus performant ensuite ce printemps selon toi ?
Parce que cet hiver, aux France, j'ai surtout sauvé les meubles. J'avais déjà eu des trous dans ma préparation avant ça (decembre 2014) et cette place aux France je l'ai obtenu sur un mode réactif avec trois bonnes semaines d'entrainement avant l'échéance. De fait il me manquait beaucoup de travail foncier cette saison et je l'ai payé cash au printemps où j'ai en plus essayé de rattrapper le retard dans la période pré-compétitive où normalement j'aurai du baisser le pied. Bref des erreurs que je ne souhaite plus reproduire.
 
Tu évoques aussi un plus grand investissement sur les à-côtés d'un athlete de haut niveau ? Vraiment ?
Oui vraiment. Niveau soins kiné ca a toujours été le strict minimum pour moi, par manque de temps et par manque de vision du bénéfice que celà apporte a ceux qui vivent le haut niveau à 100%. J'ai aussi de gros efforts a faire niveau diététique et de la même manière que je vais solliciter un kine sur Tours pour des séances hebdomadaires, ja vais aussi m'adjoindre un diététicien qui m'aidera à me canalyser comme de ne pas aller au fast food deux fois dans la même semaine par exemple...
 
Et côté préparation mentale, tu n'envisages pas de travail particulier ?
Je n'y ai pas pensé pour l'instant mais ce n'est pas une piste inintéressante c'est vrai. L'idée de toute façon est d'être le mieux accompagné pour réussir ma saison 2016 !