Écrit par Ivan Moreau   
Catégorie : Actu
Date de publication
Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

Bonjour Damien, nous revenons vers toi à quelques jours des mondiaux de Pekin où tu séjournes en ta qualité d'entraineur national de la Perche chinoise (voir article ICI)

portrait damien

Tout d'abord quel est ton bilan de saison côté athlètes chinois que tu entraines ?

Bonjour Ivan, mon bilan est à mon sens mauvais. Malgré la bonne progression de Bokai HUANG et sa première place au bilan mondial junior 2015 (premier non qualifié aux mondiaux), je ne peux que constater que je ne réalise pas les objectifs que nous nous étions fixés pour cette année avec la fédération. Le groupe à perdu ses deux meilleurs éléments en court d’année. Changrui XUE le plus talentueux qui avait fait une très bonne année 2014 s’est fait une petite fracture au pied suite à une entorse. Malheureusement il a du être opéré et donc nous prenons le temps de le remettre complètement sur pattes. L’ancienne valeur sûre chinoise Yansheng YANG s’est lui aussi blessé bêtement. Ayant perdu les deux meilleurs athlètes du groupe les objectifs ne pouvaient plus être atteints.

D’accord, pour autant es tu dans les temps de ta mission ? Quelles sont tes principales sources de satisfaction cette saison ?

Etant donné que la fédération mise beaucoup plus sur les jeux olympiques que sur ces mondiaux, je peux toujours réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés. Je suis d'ailleurs beaucoup plus exigeant et agacé par les résultats de cette année que la fédération peut l’être. Mais le travail réalisé payera... Nous avons pris du retard en matière de performances mais nous avons beaucoup travaillé techniquement.

Ma satisfaction première cette année vient d’ailleurs des entrainements et des indicateurs qui y sont au vert : les athlètes vont beaucoup plus vite et ont beaucoup évolué en technique. Maintenant il faut réussir à mettre les choses bout à bout en compétition.

Et des difficultés particulières rencontrées aussi ?

Bien évidement nous rencontrons des difficultés, les plus grandes sont celles de la culture et de la langue. Les Chinois ne sont pas comme les Français et parfois ce qui est évident pour moi ne l’est pas ici. Les athlètes français sont beaucoup plus autonomes et beaucoup plus réactifs. Par exemple, je peux plus facilement jouer sur les réactions d’orgueil des Français que sur celui des Chinois.

Ils n’ont pas non plus ce grain de folie que nous trouvons généralement chez les perchistes. J’ai aussi rencontré beaucoup de difficultés à gérer le médical avec mes deux blessés, les Chinois fonctionnent très différemment de nous, et ils n’ont pas les moyens que nous pouvons avoir en France (IRM réalisé rapidement, radios, bilans rapides et efficaces d’expert…).

D’accord. Au vu de cela tu ne seras pas de la partie en tant qu’entraineur aux championnats du monde cette année alors ?

Si car je vais superviser un autre athlète, Jie YAO. Ca me met dans une position délicate que je n’apprécie pas beaucoup car c’est un athlète que je n’entraine pas à l’année mais avec qui j’ai pu collaborer en stage et échange video. Je ne le connais pas assez bien et je pense qu’il aurait été plus judicieux qu’il décide de rester avec son coach que de venir avec moi à 3 semaines des mondiaux.

portrait damien2

Mais du coup tu vas l’accompagner quand même sur la compétition ?

Oui bien sûr, je me serai juste plutôt vu dans le costume de conseiller que d’entraineur car je pense que l’entraineur qui à fait tout le travail doit être celui qui gère le concours. Jie préfère que cela soit moi donc nous allons suivre les désirs de l’athlète, pour qu’il soit dans les meilleures conditions psychologiques.

Y a-t-il pour le coup une pression particulière du fait que ces championnats se déroulent à Pekin ?

Non je ne ressens pas vraiment de pression, la fédération sait parfaitement que nous ne ferons pas de médailles et comme je te l’ai dit ils sont plus concentrés sur Rio.

Venons-en à l'épreuve de la perche à ces mondiaux. Tu as une idée de ce qui peut se passer tant chez les hommes que chez les femmes ? Renaud parait encore au dessus et s’achemine normalement vers ce titre qui lui manque non ?

Il n’y a jamais de titre sans problème. Evidement Renaud est favori mais tout l’intérêt d’un championnat du monde au saut à la perche est que rien n’est gagné d’avance. Il y a 6 hommes à plus de 5m90 cette année, donc le concours peut donner une très belle bagarre.

Renaud n’a jamais eu le titre, il va être très motivé, mais cela fait 3 fois qu’il échoue aux championnats du monde en arrivant comme favori.

Raphael HOLZDEPPE est champion du monde en titre et à battu son record cette saison. C’est un homme de championnats qui a encore une belle marge de progression.

Shawnacy BARBER le jeune canadien est très régulier et à l’air d’avoir très bien préparé les championnats après avoir terminé sa saison universitaire.

Le bresilien Thiago BRAZ qui est aussi très jeune a enfin réussi de belles choses cette année après deux ans de galère physique. Il est coaché par PETROV qui sait mieux que personne préparer quelqu’un pour un championnat du monde. Au vu de ses déclarations dans la presse, je ne serai pas étonné qu’il nous prépare une belle surprise d’ici peu.

Nous devrions aussi voir comment COSTAS le Grec champion du monde en salle et qui a battu son record cette année va évoluer à Pékin. Il est en plus extrêmement régulier.

En gros rien est fait, Renaud a montré qu’il était très fort mais il a subi deux défaites en Diamond League. Les jeunes eux manquent de maturité mais sont en pleine progression et n’ont rien à perdre. Le concours peut être superbe.

Et pour les femmes ? La discipline n'a plus de grande star. Y en a t'il une en devenir a surveiller néanmoins ou aura t'on encore un concours très ouvert cette année ?

Du coté des filles il y a 13 filles engagées avec plus de 4m70 cette saison. Nous avons toujours les filles d’expérience qui devraient faire la différence et jouer la gagne. Yarisley SILVA la cubaine qui malgré des problèmes de confiance a su s’adapter avec son coach au fait qu’elle ait du mal à prendre du levier. Elle est en tête des bilans mondiaux et c’est une sacrée compétitrice. Fabiana MURER aussi est en forme et à un an des JO à la maison, devrait chercher à marquer le territoire. Enfin la troisième prétendante au titre est pour moi l'américaine Jennifer SUHR qui est la seule à avoir déjà franchi 5m et qui malgré des pépins physique ces derniers temps peut envisager la victoire.

Apres concernant l’avenir de la perche féminine cela devrait être meilleur bientôt car de la densité que nous voyons à plus de 4m70 actuellement, il devrait en sortir une ou deux filles très fortes dans quelque temps. De plus on peut constater un grand nombre de juniors et d’espoirs à plus de 4m60.

Alors je pense aussi que le concours des femmes devrait être intéressant et aussi nous permettre de voir comment les plus jeunes vont réagir en grands championnats pour une vision un peu plus précise de ce qui se passera dès l’année prochaine.

Et côté Français, en plus de Renaud, tu vois cela comment sur tes observations de la saison ? Des médaillables, des finalistes possibles à ton avis ?

Coté français, Renaud est forcement dans les médaillables, ensuite Kevin (MENALDO) devrait lui aussi rentrer largement dans les finalistes. C’est un vrai compétiteur, 5m90 est une hauteur dans ses cordes depuis quelque temps et il n’a pas encore réussi à exprimer son potentiel. Il ne part pas favori pour le podium mais peut créer une très belle surprise.

Chez les filles, il n’y a qu’une française suite aux problèmes rencontrés par la recordwoman de france Marion FIACK. Marion LOTOUT a les moyens de passer en finale mais devra pour cela être au niveau de son record.

Très bien et avant de conclure… sur de l’extra-sportif... Certains medias ont annoncé des risques de problèmes de pollution dangereux cette année à Pekin. Qu'en est il pour toi sur le terrain ?

Il y a de la pollution à Pékin. La Chine ne peut pas produire tout ce qui se vend dans le monde et avoir un environnement non pollué. Mais il est arrivé plusieurs fois cet hiver que Paris ait des taux de pollution supérieurs à Pékin.

Pour les Monde et le saut à la perche l’impact ne devrait pas se sentir. Pour le marathon cela devrait être moins évident à gérer surtout s’il fait très chaud et humide.

La catastrophe qui s’est produite à Tianjin ne devrait pas se sentir sur Pékin. En tout cas rien ne s’est senti ici cette semaine.